La compétition en karate

La tenue et les protections :
Les compétiteurs portent un karaté gi (kimono) blanc et une ceinture bleue pour l’un et rouge pour l’autre. Les protections suivantes sont obligatoires : les gants, les protège-pieds, les protège-tibias et que le protège-dents ; ainsi que le protecteur de poitrine pour les femmes. Leur couleur doit être la même que celle de la ceinture du compétiteur.
Comptage des points :
Une technique effective compte quand elle est effectuée selon les critères suivants :
* Bonne forme (selon les concepts du karaté traditionnel)
* Attitude sportive (concentration élevée au moment où la technique est délivrée)
* Grande vigueur (puissance et vitesse de la technique et volonté évidente de réussite)
* Zanshin (totale concentration et vigilance pour éviter les contre-attaques potentielles)
* Timing avec opportunité (technique délivrée au moment où elle aura le plus d’effet)
* Distance correcte (technique délivrée avec la distance précise où elle aura le plus d’effet)
L’arbitrage :
Pour chaque combat, l’équipe arbitrale sera composée de : un arbitre (Shushin), trois juges (Fukushin) et un « arbitrator » (Kansa). L’arbitre et les juges ne doivent pas être de la même nationalité que les compétiteurs. Des chronométreurs, marqueurs, annonceurs et superviseurs sont aussi désignés.